les Orgues de Taussac

Météo optimiste entre deux jours de pluie, pour ce dimanche 20/09/2020. Au programme, une boucle de 9km, partant de « L’Horte », hameau accessible depuis Hérépian par la D13…

Nous avons opté pour une journée complète, bien qu’il s’agisse d’un faible kilométrage. Le point de départ est à côté de la Mairie de Taussac, située à l’Horte, très facile à trouver…

Notre équipe au point de départ, à 9h30…

Juste à côté de la Mairie, le sentier démarre en passant sous le porche visible en arrière-plan.
Dès le départ, nous montons.

La randonnée débute par une montée assez raide au début puis régulière, pendant environ une heure, pour un dénivelé de 200m.

Au premier kilomètre, nous arrivons à un petit oratoire récemment aménagé.

Nous repartons en montant le plus souvent dans les bois, avec quelques champs et des anciens arbres fruitiers. On s’arrête un instant à côté d’une petite cabane, dominant la vallée.

C’est au point culminant de cette montée que l’on croise la D2, pour emprunter en face un chemin sur la droite. D’abord large, il deviendra plus étroit, bien abrité par un sous-bois de chênes ou de châtaigners.

La marche se poursuit facilement sur ce sentier pour arriver au km 4 à un embranchement qui, sur la droite, permet de redescendre à l’Horte ; nous poursuivons tout droit vers le village de Taussac. Signalons que le sentier est partout bien balisé et que n’avons pas eu à hésiter sur notre direction….

Le chemin redescend pour rejoindre Taussac ; il est parfois étroit et l’on trouve aussi des petits passages encore bien empierrés.

Après une descente rapide, nous entrons dans Taussac en passant sous le porche qui jouxte l’église.

l’église de Taussac

Dans les ruelles de Taussac

En sortant du village, quelques mètres sur la route avant de prendre le sentier sur la droite qui remonte vers les « Orgues », avec une pente moyenne plutôt élevée !

La montée aux Orgues de Taussac est assez longue avec des passages en escaliers, pour finir par un peu d’escalade en arrivant au sommet, où nous ferons un arrêt « repas »

Nous passerons un bon moment au sommet car il ne restera qu’1h30 de marche pour boucler notre randonnée.

Nous repartons enfin ! Il fait chaud alors que l’on craignait la pluie. Le sentier est abrité mais assez caillouteux.

Le chemin, d’abord étroit finit par rejoindre une piste plus large, par endroits bétonnée, avant que nous croisions à nouveau la route D13

On emprunte aussitôt un sentier qui descend parfois en escalier, avec des cailloux qui freinent notre allure. Nous traversons un agréable bois de chênes verts. Les quelques maisons du hameau de « la Tourbouille » nous indiquent que nous approchons de l’Horte, à moins de 2km. Il y aura encore une longue partie sur une piste large avant de prendre sur la gauche le raidillon (bien indiqué) qui redescend au village.

On attend parfois que l’équipe se regroupe, car chacun descend à son rythme!

Une dernière photo à l’arrivée devant la mairie, attestant de la fraîcheur de nos marcheurs! Il est environ 15h et nous serons une heure plus tard de retour à Canet.

Rendez-vous à la prochaine sortie….

rando au Pouget

Enfin! Après le confinement et un été sans sortie, nous étions pressés de reprendre la marche sur un circuit proche de Canet.

Modification de nos habitudes : la chaleur de ce mois de septembre nous a amenés à opter pour une sortie le matin. Départ à 8h30 ce dimanche 13 septembre pour un parcours d’environ 8km partant du Pouget, village tout proche de Canet

Sur le plan en « rose » la boucle d’environ 10km et celle de 8,5km que nous avons faite

Pour cette 1ère sortie, nous avons opté pour un circuit de 8,5km, sans difficulté, et peu de dénivellé. En s’éloignant du Pouget, nous marchons d’abord sur une piste, puis sur un sentier pour rejoindre assez vite le dolmen du Pouget

Notre groupe ‘presque) au complet, au sommet du dolmen
le couloir d’accès au dolmen

Il faut descendre du dolmen par le sentier étroit qui permet de rejoindre la D2, que l’on traverse au niveau de la ferme pédagogique. Nous repartons ensuite en direction de Tressan piste puis sentier.

au début, piste longeant parfois de beaux murs calcaires…

En poursuivant vers Tressan, nous suivons le balisage jaune, jusqu’à passer la ligne haute tension ; nous prenons aussitôt une piste sur la gauche pour rejoindre en ligne droite le village de Puilacher. On retrouve le balisage jaune avant l’arrivée au village, où l’on fait un détour par le château.

le château est aménagé pour location d’appartements de vacances…

Une halte à la fontaine du village, pour se rafraîchir…

Vue sur l’église de Puilacher

De là, nous suivons à nouveau le balisage jaune qui nous amène à travers vignes jusqu’au domaine L’estang, après avoir traversé à nouveau la D2. Sur cette portion du trajet, nous ne regrettons pas d’avoir préférer randonner le matin car le soleil est déjà bien chaud….

Signalons que juste avant le domaine, un propriétaire nous a contraint à faire un détour pour ne pas passer chez lui, comme le prévoit le circuit tel qu’il est décrit….

Après le domaine, nous terminons la boucle à l’ombre de grands arbres, piste bien large, et rejoignons une petite route qui, en quelques mètres nous ramène à notre point de départ. Un peu plus de 8km en tout, et nous serons de retour à Canet vers 12H…

randonnée de La Lieude à CArlencas

Nous étions 8 à nous rendre ce 19 septembre à « la Lieude » pour une randonnée d’une dizaine de km.

Nous avons laissé les voitures au pied du château de Malavieille, à côté su site des empruntes de dinosaures.

Nous partons par la route vers l’est pour descendre dans le lit du Salagou, bien sec en ce mois de septembre…

Il y a sur la gauche, une passerelle en béton pour les jours où le ruisseau est chargé!

On quitte la route pour emprunter cette piste qui deviendra très vite un sentier. Attention : pas de balisage, mais quelques kerns bien rassurants….

Nous montons, et suivons la trace de la conduite de gaz, un peu trop longtemps et devons redescendre pour obliquer sur un petit sentier difficilement repérable..
montée un peu hors piste… dans la « ruffe »


Montée assez fatigante! une petite pause…

Nous hésitons à plusieurs reprises faute de chemin bien tracé. Nous finirons par arriver sur le plateau de Carlencas.

Nous sortons du sous-bois pour marcher sur le plat, un peu hors piste….

Nous rejoignons une piste qui conduit jusqu’à une ferme.

Nous avons alors parcouru environ la moitié du trajet.

Nous marchons à proximité de la route de Bédarieux pour trouver le sentier qui nous conduira au Mas Bousquet.

Il y aura des châtaigniers dont certains s’accordent sur les vertus de leur feuillage, ce qui explique les tenues de quelques marcheuses!

Nous ne tardons pas à rejoindre Mas Bousquet, avec ses quelques maisons récemment réaménagées.

Une petite halte au pied de la croix, avant de quitter ce hameau…

On domine le lac du Salagou, à partir du terre-plein situé à la sortie du hameau.

Au cours de la descente, nous traversons la couverture de basalte, avant de retrouver la ruffe!

Dans la descente, nous trouverons plusieurs anciennes habitations en ruine

Il y a là un ancien moulin, ainsi que plusieurs habitations . On peut voir un four bien conservé.

Descente dans un cadre bien typique du Salagou.

On peut voir les ruines du château de Malavielille, sur son piton volcanique.

Cette dernière maison indique que nous sommes à proximité de la route empruntée au départ.

Nous retraversons le ruisseau du Salagou et serons revenus à notre point de départ vers 12h30. Nous ne regrettons pas d’avoir préféré randonner en matinée, car le soleil est bien là, et la chaleur aussi….

Marche au Rocher des Vierges

Temps à peu près favorable pour cette randonnée qui nous a menés au rocher des Vierges, à partir du village de  Saint Saturnin de Lucian.

C’est une boucle d’un peu plus de  11km. Venant de Canet, nous étions 7 à partir du parking proche du centre de Saint Saturnin.

La vocation viticole du lieu ne peut échapper à personne…

Sur le début du circuit, on rencontre plusieurs panneaux illustrés de textes du poète occitan Max Rouquette…

La montée est très progressive, dès le départ

On emprunte parfois des pistes, puis nous prenons un sentier plus étroit.

On distingue le rocher des Vierges, notre but…

Le rythme est assez lent, mais bien régulier : On progresse !

Nous profitons de la vue plongeante sur le Canyon du Diable.

Il faudra environ 1h30 pour atteindre le pied des falaises du rocher des Vierges. Il reste alors peu de distance pour atteindre le sommet.

« Aux félibres morts pour la Patrie »

Notre petit groupe regarde l’inscription en hommage aux « Félibres morts pour la patrie » De nombreuse tables sont installées juste sous le rocher des Vierges.

Les derniers mètres avant le sommet. Ces marches conduisent à la chapelle

Le bâtiment sur la droite de la chapelle a été récemment retapé pour en faire un gîte bien sommaire…

Beau point de vue vers Arboras et la plaine de l’Hérault.

Le rocher est parsemé de failles dont certaines sont impressionnantes.

Nous avons passé un peu de temps à visiter les lieux. Il faut poursuivre notre marche pour éviter de revenir à la nuit.  Le retour est plus long mais en pente! Il emprunte pendant un bon moment une piste bien large, puis un sentier qui reste très facile jusqu’à l’arrivée.

En descendant….

Plus guère de photos pour l’arrivée: Batteries HS…

Bref, le jour aura déjà bien décliné quand nous serons de retour à Saint Saturnin, vers 18h15.  Nous sommes  en début février et les jours se sont déjà bien allongés. 11,5km qui ont été  appréciés par notre équipe. Il n’y a pas de difficulté particulière sur ce trajet assez bien aménagé, et la météo était parfaite!

 

randonnée sur les hauteurs de Soubès

Malgré le froid, et grâce à un grand ciel bleu, nous étions 7 à nous rendre au village de Soubès ce jeudi 24/01/19, pour une randonnée d’environ 9km, distance  bien adaptée  pour une demi-journée de marche à cette époque de l’année.

Pour se rendre à Soubès, il faut à partir de l’A75 en direction du Larzac, prendre la sortie suivant celle de Lodève. On arrive très vite au village.  Se  diriger vers le centre et suivre les indications menant au grand parking, près du château.

Notre équipe (presque) au complet…

A proximité du parking, le vieux  château au cœur du village est remarquable.  La tour centrale est datée du XIIème  siècle.

Il y a plusieurs randonnées possibles au départ du village. Nous emprunterons le GR71 , par le chemin de la Beaume. Le tracé du GR nous conduit  très vite au ruisseau dont la traversée est facilitée par des plots de béton.

Puis, le chemin, parfaitement aménagé commence à monter. Il traverse un quartier résidentiel et croise la route à plusieurs reprises. Nous nous retrouvons alors dans les bois.

Toute cette partie du circuit est très praticable. Nous montons en pente régulière pendant quelque temps pour atteindre le croisement indiquant le début du sentier botanique de « la Font d’Amans » que nous emprunterons en partie.

Cette première partie du circuit sera commune pour notre retour. Le placard à bord bleu apposé sur le panneau indique en partie le tracé que nous suivrons mais nous irons plus au nord et le circuit prévu est plus proche de 5km que de 2….

Nous quittons le GR71, par lequel nous reviendrons à ce même endroit au retour ; nous empruntons sur la droite le sentier botanique.

Le sentier est plus étroit, mais bien adapté pour la marche. Il monte très régulièrement. Nous sommes dans la forêt de Partlages, qui a été totalement plantée au début du 20ème siècle.

Joli point de vue en direction de Lodève, alors que la montée se poursuit très régulièrement.

Après de nombreux lacets, le sentier devient plus droit et nous conduit au premier dolmen où nous ferons une brève pause.

dolmen N°2 des Coutelles.

Les deux dolmens « des Coutelles » ont été partiellement restaurés.  Datant du néolithiques, un panneau indique qu’ils sont estimés vieux de 5000 ans.

Dolmen N°1 des CoutellesNous reprenons le sentier qui continue de monter très régulièrement pour atteindre le 2ème dolmen.

Quelques ruines alors que nous sommes maintenant sur le plateau. Le vent que nous avions bien supporté en montant est alors fort et froid. Nous ne sommes pas surpris de trouver des traces de neige récente, dans les endroits abrités du vent…

Signalons que cette partie du circuit peut poser des difficultés d’orientation. Il  y a plusieurs sentiers balisée en jaune et l’on s’oriente un peu au « feeling »!

Lorsque l’on atteint l’extrémité nord du circuit, on retrouve alors le balisage rouge/blanc du GR que nous allons emprunter pour le retour.  Nous sommes alors au point culminant après un  dénivelé de plus de 500m ; il faut noter que ce dénivelé est facile compte tenu de la régularité de la pente.

Le retour se fait sur un sentier droit, (bien balisé : c’est le GR71) au début caillouteux, puis devenant plus confortable. Il nous faudra moins d’une heure pour revenir au début de la boucle.

Pour terminer, nous reprenons la partie du chemin empruntée à l’aller pour revenir au parking. Retour à Canet vers 18h….

Bonne 1/2 journée de marche!

Rando au Grau d’Agde et bords d’Hérault

Journée prévue sans pluie  mais ciel gris!     Au programme une boucle en terrain plat de quelques 8km partant de la rive droite de l’Hérault au sud d’Agde.

Le point de départ : petit parking au bord du fleuve

Départ vers l’ouest ; nous reviendrons en longeant l’Hérault.

Après plusieurs randonnées repoussées ou annulées pour cause de fortes pluies, nous étions 10 à pouvoir enfin envisager de sortir pour cette demi-journée… Départ vers 14h15….Il ne fallait pas s’attendre à trouver des chemins secs! Dès le départ, nous contournons sans problème de nombreuses flaques d’eau…

Après environ 30mn, nous rejoignons le canal du Midi que nous longerons peu de temps, pour le quitter en suivant un bras conduisant à la mer

Le chemin de halage est assez abîmé par la circulation d’engins de travaux

On se dirige vers la mer en suivant ce cours d’eau, après avoir quitté le canal.

La mer est en vue et le bruit des vagues s’entend!

Pour rejoindre la mer, il faut finir en marchant sur les remblais  caillouteux car les chemins sont inondés…

Mais la vue sur la méditerranée est belle  par tous les temps!

Embouchure du fleuve : on voit les 2 amers repérant l’accès par la mer, et sur la gauche les maisons du Grau d’Agde

Sur l’autre rive du fleuve : la ville du Grau d’Agde

Après une pause sur le sable (arrêt goûter!) , nous marcherons sur le sable jusqu’à rejoindre l’embouchure de l’Hérault.

Sur la mer, le ciel reste dégagé mais chargé en remontant vers le nord!

Dernier kilomètre : Nous retournons le long de l’Hérault vers notre point de départ. La lumière décline déjà et nous serons de retour vers 17h. Randonnée de plus de 8km, facile mais boueuse! A faire aussi en VTT par temps plus sec!

Enfin, nous étions  bien heureux d’avoir enfin pu nous oxygéner. Nous serons de retour à Canet la nuit tombée…

randonnée à Valmalle

Temps incertain ce dimanche 11 novembre …. mais la météo n’annonce pas de pluie. Nous nous sommes rendus à Valmalle,  pour une randonnée pédestre d’environ 8km.  Il faut aller dans le centre de St Paul et Vamalle, prendre la petite route qui conduit en quelques km à Valmalle. On stationne là où se termine la route goudronnée….

 

La piste est d’abord bordée d’arbres

La randonnée débute sur une large piste, et les pluies récentes ont laissé des traces!

Lorsque l’on quittera cette piste, c’est pour emprunter un sentier étroit. Attention à suivre le topo de près car aucun balisage sur ce circuit!

Superbes arbousiers sur la plupart du circuit.  La présence simultanée des fleurs et de fruits est toujours étonnante!

Quid de cet arbuste aux baies bleu-violet?

La traversée d’un ruisseau prévu à sec, est compliquée car il y a beaucoup d’eau. Il va falloir se déchausser….

L’ennui c’est que quelques centaines de mètres plus loin, le sentier traverse à nouveau ce ruisseau. Il y a eu des pieds mouillés! Et -information qui peut être utile-  il y a sur l’autre rive une piste qui évite de traverser par deux fois ce foutu ruisseau. En d’autres saisons, ce n’est pas un problème….

Nous ne sommes plus qu’à environ 2km de notre voiture après ce passage humide, et il y a la seule grimpette du circuit en quittant ce ruisseau, point le plus bas de la randonnée.

des pieds mouillées… 

Arrivée au sommet….

 

La plus jeune (la première arrivée au sommet…) attend les randonneurs moins jeunes….

Le sentier file droit dans une garrigue de cistes et chênes kermès, et bien qu’il ne soit pas 17h, la lumière décline déjà.

Nous débouchons assez rapidement sur une route goudronnée: c’est celle que nous avons empruntée en voiture pour venir à Valmalle. Nous sommes alors à moins de 200m de notre point de départ…

Un point positif: il n’a pas plu! Un autre point positif : il a fait un temps très doux. Certainement que par beau temps dégagé, les paysages auraient eu plus de charme, mais ce fut une agréable demi-journée de marche…

Qui nous dira ce que sont ces baies bleues?  (J’ai un peu honte de mon ignorance!). Merci de répondre en commentaire….

Amélanchier ? comestible ???  Intérêt?

randonnée à Nébian : circuit « de la tourelle aux meules »

Météo plutôt décourageante ce dimanche 14/10/2018… Il était prévu une journée dans le Carroux, loin et pluvieux, et l’on a préféré se joindre au projet de l’inauguration du nouveau sentier de randonnée de Nébian, tout proche de Canet. Les animations prévues avaient été annulées mais les organisateurs avaient laissé la possibilité de se retrouver le matin pour découvrir ces nouveaux sentiers.

Vu la météo nous n’étions que 4 à partir de Canet!

Le circuit complet fait environ 15km, mais il y a possibilité de raccourcir à 10km par la variante indiquée entre le point 6 et 9 sur la carte.

Départ vers 9h du parking de Nébian ; deux autres aventureux se joignent à nous. Il ne pleut pas!

le circuit commence dans les ruelles de Nébian

Portail d’accès à la commanderie

La commanderie des Hospitaliers de Saint Jean est l’un des premiers lieux remarquables. De nombreux panneaux très instructifs ont été placés en chaque site d’intérêt.

Cette église est la dernière construction en quittant le village

Nous marchons ensuite sur une piste confortable, sous un ciel chargé!

Des panneaux sont installés pour faciliter le repérage, tout au long du circuit.

On distingue Nébian, sous un ciel chargé…

Sourires! il fait même chaud…

On ne risque pas de traverser la route sans s’en rendre compte!

Après environ  une heure de marche, nous descendons par une superbe allée boisée pour rejoindre la départementale que l’on empruntera sur environ 100m.

Nous descendons aussitôt pour rejoindre très vite la Dourbie, que l’on traverse sur un pont de bois amovible.

Et nous traversons aussitôt le village du Mas Roujou

En quittant Mas Roujou, nous reprenons aussitôt une piste qui monte à travers bois pour rejoindre le chemin des oliviers et nous conduire à une superbe capitelle.

C’est le seul endroit où nous avons hésité pour trouver le balisage

La capitelle , signalée de construction récente, est intéressante

On monte ensuite pour se diriger vers le site de « la tourelle »

La tourelle est un bâtiment rectangulaire, entouré sur les pentes de nombreux murs. Il s’agirait d’un castrum du X ou XIème siècle

On contourne la tourelle pour commencer à descendre.

Nous descendons par un sentier bien aménagé, avec de vraies marches, pour rejoindre la chapelle Saint Jean, dont l’existence est attestée dès le XIIème siècle.

Aussitôt après, le sentier part sur la gauche en descente rapide. La pluie nous fait presser le pas et nous n’hésitons pas prendre (au point 6 sur le plan) la variante qui nous ramènera plus   vite à Nébian.  Nous marchons entre oliviers et vignes et arrivons vite à la jonction qui nous permettra d’emprunter pour finir le circuit, le « sentier des 1000 plantes », bien aménagé de panneaux explicatifs réalisés par les écoles.

Nous voyons le clocher de l’église de Nébian alors que sonnent les 12 coups de midi.

Nous arrivons aux premières maisons du village. Il pleuvine….

Sur le Chemin aux mille plantes…

Elles ne sont plus très sèches nos marcheuses!

La pluie s’étant calmé, nous visitons le jardin aménagé autour de la source

 

 

Nous redescendons vers le centre en passant sous la porte avec la herse. Plus de photos : l’objectif est noyé!

Nous avons été bien mouillés, mais la randonnée était très agréable, température douce qui nous a permis de supporter l’eau!

Nous referons par temps meilleur l’ensemble du circuit car les meules citées dans le titre du circuit sont dans une ancienne carrière dans la partie de la boucle que nous n’avons pas faite. Il faudra prévoir une journée complète pour les 15km de l’ensemble du circuit.

Belle randonnée, et bravo pour l’aménagement de ce parcours.