Brénas: rando d’automne et châtaignes….

C’est presque une tradition annuelle!   Il y a dans les bois au dessus du hameau de Brenas de vieux châtaigniers dont certains sont à l’abandon…. La randonnée de ce jeudi 30 octobre n’était qu’une courte boucle que l’on savait devoir parcourir assez lentement avec tous les ramasseurs présents….                   plan-BrenasPour se rendre à Brénas : c’est à quelques km à l’ouest d’Octon; le plus simple est d’arriver par l’A75, prendre la direction du Salagou et Octon puis, dans le village, trouver la petite route étroite et sinueuse qui monte vers Brénas à quelques kilomètres de là. On peut aussi passer par le sud du Salagou, direction Bédarieux ou Villenevette-Mourèze et rejoindre Salasc, direction « la Lieude ». C’est un peu moins direct mais on l’a fait…..

Nous étions 13 par ce bel après-midi plus estival qu’automnal!_DSC0372bisComme d’habitude la promenade commence par une bonne montée qui provoque quelques réactions et remarques à l’heure de la digestion….

DSC0415bis

DSC0374bis

DSC0373bis

DSC0376bisEn arrivant au lieu-dit « Montbringue », la piste disparait sur une partie plane et déboisée qu’il faut traverser en ligne droite pour retrouver le sentier qui va ensuite redescendre en pente plus douce vers le petit village de VernazaubresDSC0382bis

DSC0381bis Notre petite troupe progresse alors très lentement, occupée aux châtaignes et champignons…DSC0379bis  DSC0380bisEn attendant le reste de la troupe, il y a du temps pour admirer le site de Vernazaubres….DSC0383bis         Une fois redescendus au niveau du village, nous obliquons franchement vers le sud, le long d’une prairie bordée de noyers. Pas la moindre noix en vue!DSC0392bis Juste après ce point,  le parcours emprunte sur la gauche une piste assez large qui monte d’abord régulièrement et traverse une ancienne châtaigneraie aux arbres très anciensDSC0397bis

DSC0408bis

DSC0405bis Au sommet de cette côte, il faut attendre les cueilleurs peu pressés…DSC0398bis Dernière partie du circuit : c’est maintenant une descente régulière qui va nous conduire en peu de temps sur la route, qu’il faudra emprunter sur moins d’un kilomètre pour rejoindre Brénas.

Ce sont déjà les lueurs du soir à notre arrivée!DSC0412bis

DSC0413bis

DSC0414bis        Circuit    court et  agréable , bien adapté aux journées qui racourcissent! Le ciel était bleu et pas de vent, mais c’est une sortie qui peut se faire par vent du nord, car la piste est la plupart du temps bien abritée. Petite randonnée à la portée de tous, même s’il y a quelques côtes, à monter à son rythme….

Question Quizzz du jour !

La dernière photo a été prise sur le retour près de Brénas, en regardant en direction du sud est. Il ne subsiste qu’un pan de murs sur cette cheminée volcanique.  Qui sera le premier (ou le 2ème ou même le dernier…) à nous indiquer de quoi il s’agit?DSC0411bisQuestion facile pour qui connait le coin….

Merci de répondre en utilisant la rubrique « commentaires » qui est accessible au début de cet article!

4 réflexions sur « Brénas: rando d’automne et châtaignes…. »

  1. Château de MalavieilleMérifons
    Présentation
    Coordonnées & Plan d’Accès
    Photos

    Château de Malavieille (Xème / XIIIème siècle) – Mérifons
    Canton de Lunas

    La première époque de construction du château de Malavieille (Malvilar au Moyen-Age) daterait du Xème siècle.

    Le château est en effet cité pour la première fois en l’an 922. Le donjon notamment remonterait en partie à cette époque lointaine.

    Véritable prouesse architecturale, le château se situe au sommet d’une butte qui domine la vallée du Salagou et qui est un des rares passages faciles d’accès entre le bassin de l’Hérault d’un côté et la vallée de l’Orb de l’autre.

    Les vestiges comprennent le reste du donjon et de 3 salles de différentes époques comprises entre le Xème et le XIIIème siècle.

    Sur les pentes en bordure du château se trouvent aussi les ruines d’un village qui s’était développé autour des fortifications, village qui a été abandonné au fil des siècles et qui était déjà inhabité au XVIIIème siècle.

    Les ruines sont visitables librement, néanmoins la montée ne sera pas aisée pour les enfants et quelques endroits sont dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *