Entre Liausson et Mourèze, la Scholastique.

Beau temps ce dimanche 26 octobre pour une sortie  proche de Canet.  Peut-être à cause du  changement d’heure , nous n’étions que 7 au départ vers 14h, sur le parking de Liausson.DSC0352 copie C’est un circuit d’une dizaine de km  partant de Liausson qui nous conduira d’abord par une bonne côte au col de Portes, où nous croisons de nombreux randonneurs. De là, plusieurs sentiers, dont un très fréquenté permet d’atteindre le mont Liausson ; pour nous ce sera vers l’ouest, direction le col des Lousses, itinéraire moins pratiqué!planDès le début de la montée, belles vues bien ensoleillées sur le lac du Salagou…DSC0358 copie

DSC0369 copie  Une fois atteint le col de Portes, le sentier monte plus doucement, sur un terrain souvent caillouteux : les pluies récentes semblent l’avoir bien raviné… DSC0374 copieNous redescendons ensuite en direction du col des LoussesDSC0381 copie La présence d’anciennes prairies et champs abandonnés nous signale la proximité d’anciennes bâtisses.DSC0384 copie  Une petite pause à proximité de l’ancienne ferme en ruine, dont ne subsiste plus que des pans de mur et une bergerie voutée….DSC0387 copie Il y a plusieurs descentes et petites montées pour atteindre le col des Lousses, DSC0375 copie      Nous ne tardons pas à nous retrouver dans des paysages dolomitiques, bien caractéristiques du site de Mourèze!DSC0391 copie DSC0392 copie

DSC0393 copie

DSC0395 copieAvec l’horaire d’hiver, dès 17h, la lumière décline, mais la température reste très clémente pour un 26 octobre!DSC0396 copie      Sous une lumière du soir, nous approchons du col de Portes, pour retrouver l’itinéraire emprunté au départ.DSC0398 copieOn en profite pour soigner des genoux douloureux dans la descente!DSC0401 copie   Nous terminons la descente vers Liausson vers 18h en ayant parcouru une dizaine de kilomètres, ce qui est un maximum dans une demi-journée car il fera nuit quand nous serons de retour à Canet.

  Et si l’on reprenait les questions QUIZZZ?

Pour gagner une sortie gratuite (mais si, mais si !) : Qui nous dira (en commentaire !) de quelle grosse bébête il s’agit sur cette photo ?quizzRéponse attendue, car le rédacteur n’a pas la réponse!

4 réflexions sur « Entre Liausson et Mourèze, la Scholastique. »

  1. Cette sauterelle sans aile semble bien – comme l’a remarqué François- , être une ephippigère; il existe différentes espèces pas faciles à repérer. On peut hésiter entre « ephippigère diurnus » ou bien « cruciger ». Aux spécialistes de trancher! en tout cas c’est une femelle, repérable par son long « oviscape » recourbé vers le haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *