Archives de catégorie : Non classé

Marche au Rocher des Vierges

Temps à peu près favorable pour cette randonnée qui nous a menés au rocher des Vierges, à partir du village de  Saint Saturnin de Lucian.

C’est une boucle d’un peu plus de  11km. Venant de Canet, nous étions 7 à partir du parking proche du centre de Saint Saturnin.

La vocation viticole du lieu ne peut échapper à personne…

Sur le début du circuit, on rencontre plusieurs panneaux illustrés de textes du poète occitan Max Rouquette…

La montée est très progressive, dès le départ

On emprunte parfois des pistes, puis nous prenons un sentier plus étroit.

On distingue le rocher des Vierges, notre but…
Le rythme est assez lent, mais bien régulier : On progresse !
Nous profitons de la vue plongeante sur le Canyon du Diable.

Il faudra environ 1h30 pour atteindre le pied des falaises du rocher des Vierges. Il reste alors peu de distance pour atteindre le sommet.

« Aux félibres morts pour la Patrie »

Notre petit groupe regarde l’inscription en hommage aux « Félibres morts pour la patrie » De nombreuse tables sont installées juste sous le rocher des Vierges.

Les derniers mètres avant le sommet. Ces marches conduisent à la chapelle

Le bâtiment sur la droite de la chapelle a été récemment retapé pour en faire un gîte bien sommaire…

Beau point de vue vers Arboras et la plaine de l’Hérault.

Le rocher est parsemé de failles dont certaines sont impressionnantes.

Nous avons passé un peu de temps à visiter les lieux. Il faut poursuivre notre marche pour éviter de revenir à la nuit.  Le retour est plus long mais en pente! Il emprunte pendant un bon moment une piste bien large, puis un sentier qui reste très facile jusqu’à l’arrivée.

En descendant….

Plus guère de photos pour l’arrivée: Batteries HS…

Bref, le jour aura déjà bien décliné quand nous serons de retour à Saint Saturnin, vers 18h15.  Nous sommes  en début février et les jours se sont déjà bien allongés. 11,5km qui ont été  appréciés par notre équipe. Il n’y a pas de difficulté particulière sur ce trajet assez bien aménagé, et la météo était parfaite!

 

randonnée sur les hauteurs de Soubès

Malgré le froid, et grâce à un grand ciel bleu, nous étions 7 à nous rendre au village de Soubès ce jeudi 24/01/19, pour une randonnée d’environ 9km, distance  bien adaptée  pour une demi-journée de marche à cette époque de l’année.

Pour se rendre à Soubès, il faut à partir de l’A75 en direction du Larzac, prendre la sortie suivant celle de Lodève. On arrive très vite au village.  Se  diriger vers le centre et suivre les indications menant au grand parking, près du château.

Notre équipe (presque) au complet…

A proximité du parking, le vieux  château au cœur du village est remarquable.  La tour centrale est datée du XIIème  siècle.

Il y a plusieurs randonnées possibles au départ du village. Nous emprunterons le GR71 , par le chemin de la Beaume. Le tracé du GR nous conduit  très vite au ruisseau dont la traversée est facilitée par des plots de béton.

Puis, le chemin, parfaitement aménagé commence à monter. Il traverse un quartier résidentiel et croise la route à plusieurs reprises. Nous nous retrouvons alors dans les bois.

Toute cette partie du circuit est très praticable. Nous montons en pente régulière pendant quelque temps pour atteindre le croisement indiquant le début du sentier botanique de « la Font d’Amans » que nous emprunterons en partie.

Cette première partie du circuit sera commune pour notre retour. Le placard à bord bleu apposé sur le panneau indique en partie le tracé que nous suivrons mais nous irons plus au nord et le circuit prévu est plus proche de 5km que de 2….

Nous quittons le GR71, par lequel nous reviendrons à ce même endroit au retour ; nous empruntons sur la droite le sentier botanique.

Le sentier est plus étroit, mais bien adapté pour la marche. Il monte très régulièrement. Nous sommes dans la forêt de Partlages, qui a été totalement plantée au début du 20ème siècle.

Joli point de vue en direction de Lodève, alors que la montée se poursuit très régulièrement.

Après de nombreux lacets, le sentier devient plus droit et nous conduit au premier dolmen où nous ferons une brève pause.

dolmen N°2 des Coutelles.

Les deux dolmens « des Coutelles » ont été partiellement restaurés.  Datant du néolithiques, un panneau indique qu’ils sont estimés vieux de 5000 ans.

Dolmen N°1 des CoutellesNous reprenons le sentier qui continue de monter très régulièrement pour atteindre le 2ème dolmen.

Quelques ruines alors que nous sommes maintenant sur le plateau. Le vent que nous avions bien supporté en montant est alors fort et froid. Nous ne sommes pas surpris de trouver des traces de neige récente, dans les endroits abrités du vent…

Signalons que cette partie du circuit peut poser des difficultés d’orientation. Il  y a plusieurs sentiers balisée en jaune et l’on s’oriente un peu au « feeling »!

Lorsque l’on atteint l’extrémité nord du circuit, on retrouve alors le balisage rouge/blanc du GR que nous allons emprunter pour le retour.  Nous sommes alors au point culminant après un  dénivelé de plus de 500m ; il faut noter que ce dénivelé est facile compte tenu de la régularité de la pente.

Le retour se fait sur un sentier droit, (bien balisé : c’est le GR71) au début caillouteux, puis devenant plus confortable. Il nous faudra moins d’une heure pour revenir au début de la boucle.

Pour terminer, nous reprenons la partie du chemin empruntée à l’aller pour revenir au parking. Retour à Canet vers 18h….

Bonne 1/2 journée de marche!

randonné à Lamalou : le roc de Bessède

Dimanche 1er octobre 17 : Nous étions 12 à partir de Canet, le matin pour nous rendre à Lamalou-les-Bains. 9h30 : départ du parking à côté des halles, où nous avons laissé nos voitures.

Au programme une boucle d’une douzaine de kilomètres qui nous emmènera au Roc de Bessède. Nous emprunterons le GR7, dans la première partie de ce circuit.

  Cette première partie est une lente montée dans un majestueux bois de pins

    Puis, dans la partie maintenant moins pentue,  c’est un sous bois de chênes et de châtaigners.

Une halte pour attendre les retardataires, alors que nous rejoignons une piste plus large.Nous serons au lieu dit la Croix de Bessède moins de 30mn plus tard…
Il y a des châtaignes…  puis, ignorant la route, nous reprenons une petite piste en direction du nord, vers le roc de Bessède. Partout des panneaux « ramassage des châtaignes interdit » et de nombreux chasseurs de sanglier! 

Cette partie du parcours est sans pente et nous progressons vite. Nous envisageons une pause repas vers les ruines du lieu dit « les Arts ». Difficile de trouver le coin idéal car la piste est de part et d’autre cernée de grillages….Il ne faut pas louper le départ du sentier entre deux maisons en ruine….

et l’on trouve à proximité le lieu qu’il nous faut pour une halte! Merci pour le punch, le vin, le gateau et le café! On a manqué de rien… juste de courage pour se remettre en route!

A Villecelle, petit hameau, nous sommes déjà tout proche de Lamalou…

De retour à Lamalou en début d’après-midi, vers 15h.  HEUREUX!

 

Randonnée à Puéchabon, Montcalmès et St Sylvestre des Brousses

Dimanche 14 mai, nous étions 13 à partir de Canet  pour nous rendre à Puéchabon, pour une rando d’une demi-journée (8 à 9km), sans grosse difficulté et dont le point de  départ, n’est qu’à quelques km de Canet..

Nous avons laissé nos véhicules sur la petite route goudronnée partant au nord est de Puéchabon, à moins d’un km du centre.

Peu de dénivellé et des pistes faciles dès le départ…

IL y a de nombreux points d’eau – parfois petits comme celui-ci- tout le long de ce circuit. Nous nous dirigeons vers la Bergerie neuve puis vers le hameau de Lavène.

A Lavène, plusieurs maisons ont retrouvé des occupants…..

Nous quittons Lavène, sous un chaud soleil!

Il y a encore du travail pour les amateurs de vieilles pierres! à restaurer….

Une lavogne de belle dimension…

En peu de temps, sous un soleil bien chaud, nous arrivons au petit hameau de Montcalmes,  où plusieurs maisons ont été récemment remises en état.

Mais il subsiste de nombreuses maisons abandonnées,  toutes munies d’un niveau bas vouté; anciennes bergeries ?

Il fait chaud et nos réserves d’eau sont un peu justes pour cette température!

Nous approchons du bord du plateau, et dominons l’Hérault. On voit la Séranne et découvrons la première vue sur Saint Guilhem le Désert, en contre bas, de l’autre côté du fleuve.

Au pied du relais télé et téléphone de St-Guilhem.

Un belvédère a été aménagé pour une vue sur les gorges de l’Hérault et Saint Guilhem.

Le parcours emprunte dans cette partie des sentiers plus étroits, avant de redescendre vers l’église de Saint Sylvestre des Brousses.

Encore une lavogne!

Très belle église romane, architecture simple et austère….

Il a fallu descendre par une piste caillouteuse assez désagréable pour rejoindre ce lieu. De là, la dernière partie du circuit consiste à remonter par un sentier assez raide, pour retourner vers Puéchabon. 2 ou 3 préfèrent attendre ici à l’ombre, que l’on vienne les reprendre en voiture!

Nous aurons eu un peu chaud pour finir! Mais c’est une randonnée assez facile. Il y a des passages peu ombragés, et le soleil nous a pas épargnés, ce que nous n’imaginions pas en ce début mai.

Belle sortie : nous serons de retour vers 18h : Compter 3 heures de marche.

 

Le Carroux : de Douch au col de l’Ourtigas

C’est une randonnée assez classique sur les hauteurs du Carroux, partant de Douch ; un circuit d’une dizaine de km empruntant d’abord la direction d’Héric pour descendre vers le ruisseau du Viala jusqu’à la part la plus au nord du circuit. Il faut alors remonter au col de l’Ourtigas puis revenir par le bord du plateau, assez désertique. Nous sommes alors à plus de 1000m, avant de retrouver la descente ramenant au point de départ.

Bien que de difficulté moyenne, plusieurs randonneurs n’avaient pu répondre présents ce jeudi 20 avril 2017.  Nous étions 6 au départ, et avons eu droit à une météo parfaite : grand ciel bleu, température très supportable et peu ou pas de vent : le pied pour randonner!

notre petite équipe, au complet
vue de Douch, au point de départ.

Nous empruntons  le sentier conduisant vers les gorges d’Héric

faible pente au départ!
Une première halte…
on se dirige vers le nord, par un sentier étroit et pierreux.

Une belle vue : on distingue nettement les Pyrénées enneigées !

Ce sentier est une succession de montées et descentes qui finissent par nous mener au creux de la vallée du ruisseau
rencontre au croissement d’une piste redescendant vers la vallée de l’Orb

des bois encore nus, quelques feuilles…
en plein bois : un pommier en fleur…

Nous arrivons, vers 11h, à un lieu bien reconnaissable: une bande rocheuse ayant l’aspect d’une muraille  naturelle

A proximité, il y a une porte naturelle!

Nous poursuivons notre marche, qui nous approche du ruisseau. Superbes sous-bois avec une belle lumière….

Enfin le pont de pierre, que l’on attendait pour faire la pause de midi, même si l’on sait que juste après il y a une sérieuse côte pour remonter jusqu’au col de l’Ourtigas…

Nous avons pris notre temps et trainé un peu avant de repartir….

Le sentier est parfois encore pavé, mais souvent encombré de cailloux qui inposent un rythme lent.

Oh Hisse! On est presque au sommet.

Ce panneau marque l’arrivée au col.

Nous ne restons pas sur le goudron, et empruntons une piste qui monte d’abord sous les arbres. Il y a des myrtilles un peu partout

On ne tarde pas à quitter les bois, alors que nous sommes presque au point culminant de la randonnée, 1035m

le sentier est bien visible dans ce paysage désertique!
Il y a de nombreux cairns le long du sentier

Le soleil sur cet arbre mort….

C’est le retour, la descente vers Douch : les premiers attendent les derniers!
On distingue le village, en contrebas

Nous finirons par les ruelles de Douch, et une étape à la « Maison du mouflon », avant de rejoindre nos voiture…

Randonnée  terminée assez tôt; nous ferons un détour par le site des « écrivains combattants », en redescendant vers Lamalou.

Une question :  quelle est cette plante étrange poussant sur la paroi verticale de la « porte naturelle »?  Merci d’éclairer nos lanternes!

 

randonnée à Candillargues : l’étang de l’Or

Dimanche 19 mars, puisque la météo était au beau et qu’il n’avait pas plu depuis plusieurs jours, les conditions étaient idéales pour aller randonner à partir de Candillargues, au bord de l’étang de l’Or, la petite camargue montpellièrenne…

10 marcheurs motivés au départ à 9h30. Nous partons d’abord sur la route en direction de l’aéroport de Candillargues.

Une route plus étroite nous dirige vers le sud en direction de l’étang.Très vite, nous sommes sur un sentier qui longe les canaux et les moustiques ne manquent pas dans cette première partie de la marche!Halte au panneau du conservatoire du littoral, à proximité de l’étang.Au loin les cabanes mais il faut plusieurs détours pour les atteindre, Pour traverser ce canal, nous remontons vers le nord.En 10mn, nous rejoignons le pont…pour repartir aussitôt vers le sud!

Il est presque midi quand nous rejoignons les cabanes, le long du canal de Lansargues. Comme nous avions l’embarras du choix, nous avons trouvé l’endroit idéal pour la pause repas….Ce repas, bien arrosé s’est un peu éternisé… Puis il fallu repartir, mais bien lentement….Nous allons longer ce canal un bon moment…On ne verra les flamants roses que de loin…Faute de flamant rose, nous avions en revanche avec nous, un flamand rose, bien coloré par le soleil très généreux!

Le sentier indiqué sur plusieurs topos, propose de revenir par une piste qui part vers l’ouest et que l’on savait inondable. On tente quand même!

Quelques centaines de mètres plus loin, nous confirmons ! Quand donc cette piste est-elle fréquentable ? Retour sur nos pas ; on rejoint le canal de Lansargues et l’on entame un bon détour par le nord…

Petite fatigue en arrivant à la manade au point le plus au nord du circuit…On encourage les plus fatiguées! Ensuite, le trajet rencontre plusieurs obstacles : il y a de nombreuses barrières de barbelé à franchir….Passages par dessus….

Passage par dessous, en poussant un peu….

Et pour finir : la tyrolienne au-dessus de planches douteuses…

On est rassuré car juste après, nous retrouvons le « pont de la Serre », que nous avions emprunté à l’aller.

Le reste du circuite est très bien aménagé, avec des passerelles en bois sur les endroits inondés.

Nous serons de retour vers 15h30, après avoir parcouru environ 14km. Pas de grosse difficulté en dehors du retour délicat vers le pont de la Serre, et évidemment aucun dénivelé!

C’était vraiment une belle journée!

Question Quizzz: Pour exciter la curiosité des amateurs de fleurs, 2 questions sans doute faciles: Qui nous donnera le nom des plantes sur les photos suivantes?

Répondez svp en commentaire. Merci!

 

 

Randonnées des 19 et 23 Mars 2017

La météo nous prévoit un grand soleil dimanche 19 Mars, il serait bête de ne pas en profiter, d’autant plus qu’il fera moins beau le 23 Mars.
Donc j’inverse les deux randonnées, nous irons vers l’étang de l’OR dimanche,  la Camargue à la porte de Montpellier. Préparez votre pique nique et appareil photos. Rendez vous sur le parking de la poste pour un départ à 8h30.  10/12km et aucun dénivellé.
Jeudi 23 mars nous irons à Mourèze.
le topo ICi
​PIERRE  DAIGUEMORTE​