Archives de catégorie : Archives Randonnées

randonnée à Valmalle

Temps incertain ce dimanche 11 novembre …. mais la météo n’annonce pas de pluie. Nous nous sommes rendus à Valmalle,  pour une randonnée pédestre d’environ 8km.  Il faut aller dans le centre de St Paul et Vamalle, prendre la petite route qui conduit en quelques km à Valmalle. On stationne là où se termine la route goudronnée….

 

La piste est d’abord bordée d’arbres

La randonnée débute sur une large piste, et les pluies récentes ont laissé des traces!

Lorsque l’on quittera cette piste, c’est pour emprunter un sentier étroit. Attention à suivre le topo de près car aucun balisage sur ce circuit!

Superbes arbousiers sur la plupart du circuit.  La présence simultanée des fleurs et de fruits est toujours étonnante!

Quid de cet arbuste aux baies bleu-violet?

La traversée d’un ruisseau prévu à sec, est compliquée car il y a beaucoup d’eau. Il va falloir se déchausser….

L’ennui c’est que quelques centaines de mètres plus loin, le sentier traverse à nouveau ce ruisseau. Il y a eu des pieds mouillés! Et -information qui peut être utile-  il y a sur l’autre rive une piste qui évite de traverser par deux fois ce foutu ruisseau. En d’autres saisons, ce n’est pas un problème….

Nous ne sommes plus qu’à environ 2km de notre voiture après ce passage humide, et il y a la seule grimpette du circuit en quittant ce ruisseau, point le plus bas de la randonnée.

des pieds mouillées… 

Arrivée au sommet….

 

La plus jeune (la première arrivée au sommet…) attend les randonneurs moins jeunes….

Le sentier file droit dans une garrigue de cistes et chênes kermès, et bien qu’il ne soit pas 17h, la lumière décline déjà.

Nous débouchons assez rapidement sur une route goudronnée: c’est celle que nous avons empruntée en voiture pour venir à Valmalle. Nous sommes alors à moins de 200m de notre point de départ…

Un point positif: il n’a pas plu! Un autre point positif : il a fait un temps très doux. Certainement que par beau temps dégagé, les paysages auraient eu plus de charme, mais ce fut une agréable demi-journée de marche…

Qui nous dira ce que sont ces baies bleues?  (J’ai un peu honte de mon ignorance!). Merci de répondre en commentaire….

Amélanchier ? comestible ???  Intérêt?

Belarga : entre l’Hérault, vignes et collines

Dimanche 18 mars : temps pas terrible, mais pas de pluie annoncée ! Nous étions 10 à partir de Canet pour la découverte d’une randonnée toute proche, puisque le point de départ est dans le centre du village de Bélarga, sur le parking à côte du vieux moulin sur l’Hérault.

Nous partons d’abord en direction du moulin.

Au programme, une boucle avec peu de dénivelé (estimé à 120m) et de longueur raisonnable pour une demi-journée de marche…

Vue sur le fleuve, au pied du vieux moulin qui mériterait d’être restauré….

Ce circuit  a été tracé  récemment ;  il est bien balisé en jaune sur tout le trajet et débute en longeant le fleuve, sur une promenade bien aménagée.  En quittant le village, après avoir traversé la départementale D32, nous sommes très vite dans la campagne et longeons le ruisseau « le Rouvière ». Sur la gauche, nous délaissons une variante du circuit qui emprunte le pont dit « Pont d’Hannibal ». Cette variante ajouterait  2 ou 3km à la randonnée. Nous serons pendant une bonne partie du circuit sur de larges pistes qui traversent les vignes.Le trajet offre successivement des vues sur les divers villages alentours.

Après une bonne heure de marche, nous sommes au gué qui traverse « le Dardaillon ». Il a beaucoup plu et il y aura des pieds humides!

Nous marchons toujours sur une piste large puis nous approchons du bois de la Tourelle, où nous emprunterons un sentier plus étroit.

Nous faisons une pose… Toujours de jolies vues sur les villages, avant de s’enfoncer dans le sous-bois.Il y a quelques pentes à travers le bois de la Tourelle que nous traversons pour rejoindre les abords du village de Campagnan. Une dernière pause au pied de la vierge qui domine le cimetière de Campagnan, puis nous repartons pour traverser à nouveau le bois vers le nord en direction de Bélarga. Les seuls passages délicats ont été aménagés de marches, ce qui facilite bien le passage. Excellente l’idée d’avoir mis des plots de béton pour retraverser  le Dardaillon! Nous n’avons pas eu à nous mouiller à nouveau les pieds… Il y aura des asperges au menu ce soir….. Nous sommes sur la dernière ligne droite (vent dans le nez…) avant de nous retrouver dans Bélarga. Et nous sommes de retour à nos voitures vers 17h, après avoir parcouru environ 11km.  Randonnée facile, avec peu de pente, sur des chemins bien praticables. A découvrir, car elle est peu référencée.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires!

 

randonnée hivernale au Salagou: tour du Pioch de la Sure

jeudi 8 février 2018 : petite sortie hivernale, peu loin de Canet. Nous étions une dizaine pour une classique de la région: le tour de la presqu’île du Pioch de la Sure.

Ce sera une courte marche par un temps très beau mais froid!

Nous avons laissé nos voitures à proximité du neck volcanique dit « la Roque », pour un tour de la presqu’île dans le sens horaire. Les pluies récentes ont laissé des traces!

Très vite nous sommes en face du village de Celles…. Les cormorans sont à leur place habituelle, au sommet des arbres morts.

Progression toujours assez simple, il y a encore des plaques de glace aux passages orientés au nord.

Le niveau du lac est remonté mais il manque encore plus d’un mètre d’eau! et les roselières sont très desséchées

Dans la seconde moitié du circuit, il y a plusieurs descentes et grimpettes…
On découvre la seconde presqu’île, autour du Pioch de Ruens.
Pour le plaisir des paysages dans la Ruffe
Un Canadair à l’entrainement….

Plutôt que de nous diriger vers la départementale, nous avons opté de remonter vers le sommet pour rejoindre la piste qui contourne le pioch par le sud. Cet itinéraire offre de belles vues vers le sud.

Pour revenir vers notre point de départ, il faut trouver le petit sentier qui serpente en descendant  à travers la ruffe.

Il est à peine 16h, et notre point de départ est en vue!

Derniers mètres avant l’arrivée!

 

Bref circuit d’environ 5 km, que nous avons parcouru en moins de deux heures. A refaire d’ici quelque temps quand les iris seront en fleur….

 

Programme des randonnée d’avril à juin 2017

L’alternance « jeudi » « dimanche » a été bousculée, en effet le calendrier a fait en sorte que beaucoup de dimanches ont été supprimés (Elections Présidentielles, dimanches fériés, Fête des jardins de l’Amistat). Il y a 12 randonnées prévues, 9 jeudis et 3 dimanches. Il y a également 5 randonnées pour la journée complète, les jours étant plus long nous irons plus loin, vers le haut Languedoc.
3 randonnées sont en D (Difficile) par leur distance ou en terrain montagneux, les plus courageux seront présents je pense.
Vous trouverez en PDF le programme des randonnées.
PIERRE  DAIGUEMORTE

Randonnée du jeudi 9 Mars 2017 Les Bories

 

Demain après midi la randonnée sera « Les Bories  Départ route du lac en direction du barrage, on gagne le hameau « Les Bories » puis Lacoste.
Retour sur le plateau par un chemin de pierres volcaniques la bergerie puis les voitures.  Distance 8.5/9 km dénivellé 180m
Rendez vous sur le parking de la poste pour un départ à 13h30
PIERRE  DAIGUEMORTE​
Images intégrées 1

Programme des randonnées du trimestre janvier-mars 2017

Amistat-Rando-1

 

Vous trouverez ci dessous le programme des randonnées pour le trimestre janvier-mars 2017.

12 randonnées sont prévues dont 3 d’une journée complète; certaines randonnées sont des « redites » mais comme elle ne sont pas à la même période où elles ont été faites ce sera quand même une découverte pour ceux qui connaissent.

Le programme  ICI

randonnée au ravin des Arcs

C’est une des randonnées les plus classiques pour les montpelliérains.

plan

Le départ a lieu du parking situé à proximité du pont sur le ruisseau du Lamalou, à quelques km au nord de Saint Martin de Londres sur la route de Ganges.

p1040541bis

Seulement 6 au départ ce dimanche 27/11/16, avec un beau ciel bleu… Il était prévu de partir sur la rive gauche du Lamalou, mais très vite, nous avons été informé que le niveau de l’eau était trop haut pour traverser le ruisseau et nous avons pris le pont routier pour suivre la rive droite, comme le montre le plan…

p1040544bis p1040547bis

Agréable montée assez régulière sur ce chemin. Avec le soleil, on se découvre!

p1040558bis

Le chemin devient parfois caillouteux et la pente raide

p1040551bis

Les choses se compliquent quand la descente vers le ruisseau commence: terrain humide, cailloux glissants et les feuilles encore plus glissantes. Les derniers mètres avant de rejoindre le ruisseau sont très lents à parcourir!

p1040553bis

Arrivée au ruisseau, après plus d’une heure de marche.

p1040552bis

On a bien cherché un passage favorable, mais la traversée nous a semblé un peu trop risquée, même si avant nous, plusieurs randonneurs avaient choisi de prendre un bain plutôt frais en traversant…

Nous avons donc continué vers l’ouest sur le petit sentier qui domine les gorges.

77Cette partie du circuit offre des paysages étonnants.

p1040562bis

Le sentier serpente quelque temps sur une étroite corniche.p1040565bis

Une échelle permet d’accéder à des abris sous roche, autrefois utilisés. p1040567bis

On hésite : monterons nous? ou pas? p1040564bis

Belles couleurs d’automne sur le sentier en cornichep1040560bis

Une dernière vue sur le ravin, en direction de l’Hérault : les ombres montrent bien que le soleil décline déjà, vers 16h30….p1040569bis

Puis, le sentier bifurque vers le nord pour entreprendre une montée régulière pour quitter la gorge, le tout à l’ombre. Le soleil est encore là, mais plus pour longtemps, quand nous rejoindrons les chemins plus larges qui nous ramèneront vers notre point de départ. Il y a quelques repères (orange) qui évitent de prendre les multiples sentiers que l’on rencontre alors.

Pa de photos dans la dernière partie du circuit : nous avons accéléré le rythme de craindre de finir dans le noir total.

Une dernière photo, prise à l’arrivée, montre qu’il était temps d’en finir, faute de lumière!

p1040575bis

Heureuses les marcheuses, mais un peu fatiguées

Nous aurons parcouru environ 9km, mais la progression est très lente sur ce circuit. Très agréable randonnée, même si la nuit tombe vite à cette époque!

ps: merci à la photographe qui a transmis ses photos