Tous les articles par Bruno Deroide

Marche au Rocher des Vierges

Temps à peu près favorable pour cette randonnée qui nous a menés au rocher des Vierges, à partir du village de  Saint Saturnin de Lucian.

C’est une boucle d’un peu plus de  11km. Venant de Canet, nous étions 7 à partir du parking proche du centre de Saint Saturnin.

La vocation viticole du lieu ne peut échapper à personne…

Sur le début du circuit, on rencontre plusieurs panneaux illustrés de textes du poète occitan Max Rouquette…

La montée est très progressive, dès le départ

On emprunte parfois des pistes, puis nous prenons un sentier plus étroit.

On distingue le rocher des Vierges, notre but…
Le rythme est assez lent, mais bien régulier : On progresse !
Nous profitons de la vue plongeante sur le Canyon du Diable.

Il faudra environ 1h30 pour atteindre le pied des falaises du rocher des Vierges. Il reste alors peu de distance pour atteindre le sommet.

« Aux félibres morts pour la Patrie »

Notre petit groupe regarde l’inscription en hommage aux « Félibres morts pour la patrie » De nombreuse tables sont installées juste sous le rocher des Vierges.

Les derniers mètres avant le sommet. Ces marches conduisent à la chapelle

Le bâtiment sur la droite de la chapelle a été récemment retapé pour en faire un gîte bien sommaire…

Beau point de vue vers Arboras et la plaine de l’Hérault.

Le rocher est parsemé de failles dont certaines sont impressionnantes.

Nous avons passé un peu de temps à visiter les lieux. Il faut poursuivre notre marche pour éviter de revenir à la nuit.  Le retour est plus long mais en pente! Il emprunte pendant un bon moment une piste bien large, puis un sentier qui reste très facile jusqu’à l’arrivée.

En descendant….

Plus guère de photos pour l’arrivée: Batteries HS…

Bref, le jour aura déjà bien décliné quand nous serons de retour à Saint Saturnin, vers 18h15.  Nous sommes  en début février et les jours se sont déjà bien allongés. 11,5km qui ont été  appréciés par notre équipe. Il n’y a pas de difficulté particulière sur ce trajet assez bien aménagé, et la météo était parfaite!

 

randonnée sur les hauteurs de Soubès

Malgré le froid, et grâce à un grand ciel bleu, nous étions 7 à nous rendre au village de Soubès ce jeudi 24/01/19, pour une randonnée d’environ 9km, distance  bien adaptée  pour une demi-journée de marche à cette époque de l’année.

Pour se rendre à Soubès, il faut à partir de l’A75 en direction du Larzac, prendre la sortie suivant celle de Lodève. On arrive très vite au village.  Se  diriger vers le centre et suivre les indications menant au grand parking, près du château.

Notre équipe (presque) au complet…

A proximité du parking, le vieux  château au cœur du village est remarquable.  La tour centrale est datée du XIIème  siècle.

Il y a plusieurs randonnées possibles au départ du village. Nous emprunterons le GR71 , par le chemin de la Beaume. Le tracé du GR nous conduit  très vite au ruisseau dont la traversée est facilitée par des plots de béton.

Puis, le chemin, parfaitement aménagé commence à monter. Il traverse un quartier résidentiel et croise la route à plusieurs reprises. Nous nous retrouvons alors dans les bois.

Toute cette partie du circuit est très praticable. Nous montons en pente régulière pendant quelque temps pour atteindre le croisement indiquant le début du sentier botanique de « la Font d’Amans » que nous emprunterons en partie.

Cette première partie du circuit sera commune pour notre retour. Le placard à bord bleu apposé sur le panneau indique en partie le tracé que nous suivrons mais nous irons plus au nord et le circuit prévu est plus proche de 5km que de 2….

Nous quittons le GR71, par lequel nous reviendrons à ce même endroit au retour ; nous empruntons sur la droite le sentier botanique.

Le sentier est plus étroit, mais bien adapté pour la marche. Il monte très régulièrement. Nous sommes dans la forêt de Partlages, qui a été totalement plantée au début du 20ème siècle.

Joli point de vue en direction de Lodève, alors que la montée se poursuit très régulièrement.

Après de nombreux lacets, le sentier devient plus droit et nous conduit au premier dolmen où nous ferons une brève pause.

dolmen N°2 des Coutelles.

Les deux dolmens « des Coutelles » ont été partiellement restaurés.  Datant du néolithiques, un panneau indique qu’ils sont estimés vieux de 5000 ans.

Dolmen N°1 des CoutellesNous reprenons le sentier qui continue de monter très régulièrement pour atteindre le 2ème dolmen.

Quelques ruines alors que nous sommes maintenant sur le plateau. Le vent que nous avions bien supporté en montant est alors fort et froid. Nous ne sommes pas surpris de trouver des traces de neige récente, dans les endroits abrités du vent…

Signalons que cette partie du circuit peut poser des difficultés d’orientation. Il  y a plusieurs sentiers balisée en jaune et l’on s’oriente un peu au « feeling »!

Lorsque l’on atteint l’extrémité nord du circuit, on retrouve alors le balisage rouge/blanc du GR que nous allons emprunter pour le retour.  Nous sommes alors au point culminant après un  dénivelé de plus de 500m ; il faut noter que ce dénivelé est facile compte tenu de la régularité de la pente.

Le retour se fait sur un sentier droit, (bien balisé : c’est le GR71) au début caillouteux, puis devenant plus confortable. Il nous faudra moins d’une heure pour revenir au début de la boucle.

Pour terminer, nous reprenons la partie du chemin empruntée à l’aller pour revenir au parking. Retour à Canet vers 18h….

Bonne 1/2 journée de marche!

Rando au Grau d’Agde et bords d’Hérault

Journée prévue sans pluie  mais ciel gris!     Au programme une boucle en terrain plat de quelques 8km partant de la rive droite de l’Hérault au sud d’Agde.

Le point de départ : petit parking au bord du fleuve
Départ vers l’ouest ; nous reviendrons en longeant l’Hérault.

Après plusieurs randonnées repoussées ou annulées pour cause de fortes pluies, nous étions 10 à pouvoir enfin envisager de sortir pour cette demi-journée… Départ vers 14h15….Il ne fallait pas s’attendre à trouver des chemins secs! Dès le départ, nous contournons sans problème de nombreuses flaques d’eau…

Après environ 30mn, nous rejoignons le canal du Midi que nous longerons peu de temps, pour le quitter en suivant un bras conduisant à la mer

Le chemin de halage est assez abîmé par la circulation d’engins de travaux

On se dirige vers la mer en suivant ce cours d’eau, après avoir quitté le canal.

La mer est en vue et le bruit des vagues s’entend!

Pour rejoindre la mer, il faut finir en marchant sur les remblais  caillouteux car les chemins sont inondés…

Mais la vue sur la méditerranée est belle  par tous les temps!

Embouchure du fleuve : on voit les 2 amers repérant l’accès par la mer, et sur la gauche les maisons du Grau d’Agde
Sur l’autre rive du fleuve : la ville du Grau d’Agde

Après une pause sur le sable (arrêt goûter!) , nous marcherons sur le sable jusqu’à rejoindre l’embouchure de l’Hérault.

Sur la mer, le ciel reste dégagé mais chargé en remontant vers le nord!

Dernier kilomètre : Nous retournons le long de l’Hérault vers notre point de départ. La lumière décline déjà et nous serons de retour vers 17h. Randonnée de plus de 8km, facile mais boueuse! A faire aussi en VTT par temps plus sec!

Enfin, nous étions  bien heureux d’avoir enfin pu nous oxygéner. Nous serons de retour à Canet la nuit tombée…

randonnée à Valmalle

Temps incertain ce dimanche 11 novembre …. mais la météo n’annonce pas de pluie. Nous nous sommes rendus à Valmalle,  pour une randonnée pédestre d’environ 8km.  Il faut aller dans le centre de St Paul et Vamalle, prendre la petite route qui conduit en quelques km à Valmalle. On stationne là où se termine la route goudronnée….

 

La piste est d’abord bordée d’arbres

La randonnée débute sur une large piste, et les pluies récentes ont laissé des traces!

Lorsque l’on quittera cette piste, c’est pour emprunter un sentier étroit. Attention à suivre le topo de près car aucun balisage sur ce circuit!

Superbes arbousiers sur la plupart du circuit.  La présence simultanée des fleurs et de fruits est toujours étonnante!

Quid de cet arbuste aux baies bleu-violet?

La traversée d’un ruisseau prévu à sec, est compliquée car il y a beaucoup d’eau. Il va falloir se déchausser….

L’ennui c’est que quelques centaines de mètres plus loin, le sentier traverse à nouveau ce ruisseau. Il y a eu des pieds mouillés! Et -information qui peut être utile-  il y a sur l’autre rive une piste qui évite de traverser par deux fois ce foutu ruisseau. En d’autres saisons, ce n’est pas un problème….

Nous ne sommes plus qu’à environ 2km de notre voiture après ce passage humide, et il y a la seule grimpette du circuit en quittant ce ruisseau, point le plus bas de la randonnée.

des pieds mouillées… 

Arrivée au sommet….

 

La plus jeune (la première arrivée au sommet…) attend les randonneurs moins jeunes….

Le sentier file droit dans une garrigue de cistes et chênes kermès, et bien qu’il ne soit pas 17h, la lumière décline déjà.

Nous débouchons assez rapidement sur une route goudronnée: c’est celle que nous avons empruntée en voiture pour venir à Valmalle. Nous sommes alors à moins de 200m de notre point de départ…

Un point positif: il n’a pas plu! Un autre point positif : il a fait un temps très doux. Certainement que par beau temps dégagé, les paysages auraient eu plus de charme, mais ce fut une agréable demi-journée de marche…

Qui nous dira ce que sont ces baies bleues?  (J’ai un peu honte de mon ignorance!). Merci de répondre en commentaire….

Amélanchier ? comestible ???  Intérêt?

randonnée à Nébian : circuit « de la tourelle aux meules »

Météo plutôt décourageante ce dimanche 14/10/2018… Il était prévu une journée dans le Carroux, loin et pluvieux, et l’on a préféré se joindre au projet de l’inauguration du nouveau sentier de randonnée de Nébian, tout proche de Canet. Les animations prévues avaient été annulées mais les organisateurs avaient laissé la possibilité de se retrouver le matin pour découvrir ces nouveaux sentiers.

Vu la météo nous n’étions que 4 à partir de Canet!

Le circuit complet fait environ 15km, mais il y a possibilité de raccourcir à 10km par la variante indiquée entre le point 6 et 9 sur la carte.

Départ vers 9h du parking de Nébian ; deux autres aventureux se joignent à nous. Il ne pleut pas!

le circuit commence dans les ruelles de Nébian
Portail d’accès à la commanderie

La commanderie des Hospitaliers de Saint Jean est l’un des premiers lieux remarquables. De nombreux panneaux très instructifs ont été placés en chaque site d’intérêt.

Cette église est la dernière construction en quittant le village

Nous marchons ensuite sur une piste confortable, sous un ciel chargé!
Des panneaux sont installés pour faciliter le repérage, tout au long du circuit.
On distingue Nébian, sous un ciel chargé…
Sourires! il fait même chaud…

On ne risque pas de traverser la route sans s’en rendre compte!

Après environ  une heure de marche, nous descendons par une superbe allée boisée pour rejoindre la départementale que l’on empruntera sur environ 100m.

Nous descendons aussitôt pour rejoindre très vite la Dourbie, que l’on traverse sur un pont de bois amovible.
Et nous traversons aussitôt le village du Mas Roujou

En quittant Mas Roujou, nous reprenons aussitôt une piste qui monte à travers bois pour rejoindre le chemin des oliviers et nous conduire à une superbe capitelle.

C’est le seul endroit où nous avons hésité pour trouver le balisage
La capitelle , signalée de construction récente, est intéressante

On monte ensuite pour se diriger vers le site de « la tourelle »

La tourelle est un bâtiment rectangulaire, entouré sur les pentes de nombreux murs. Il s’agirait d’un castrum du X ou XIème siècle
On contourne la tourelle pour commencer à descendre.

Nous descendons par un sentier bien aménagé, avec de vraies marches, pour rejoindre la chapelle Saint Jean, dont l’existence est attestée dès le XIIème siècle.

Aussitôt après, le sentier part sur la gauche en descente rapide. La pluie nous fait presser le pas et nous n’hésitons pas prendre (au point 6 sur le plan) la variante qui nous ramènera plus   vite à Nébian.  Nous marchons entre oliviers et vignes et arrivons vite à la jonction qui nous permettra d’emprunter pour finir le circuit, le « sentier des 1000 plantes », bien aménagé de panneaux explicatifs réalisés par les écoles.

Nous voyons le clocher de l’église de Nébian alors que sonnent les 12 coups de midi.
Nous arrivons aux premières maisons du village. Il pleuvine….
Sur le Chemin aux mille plantes…
Elles ne sont plus très sèches nos marcheuses!
La pluie s’étant calmé, nous visitons le jardin aménagé autour de la source

 

 

Nous redescendons vers le centre en passant sous la porte avec la herse. Plus de photos : l’objectif est noyé!

Nous avons été bien mouillés, mais la randonnée était très agréable, température douce qui nous a permis de supporter l’eau!

Nous referons par temps meilleur l’ensemble du circuit car les meules citées dans le titre du circuit sont dans une ancienne carrière dans la partie de la boucle que nous n’avons pas faite. Il faudra prévoir une journée complète pour les 15km de l’ensemble du circuit.

Belle randonnée, et bravo pour l’aménagement de ce parcours.

 

 

rando au Larzac Sud : le Caylar, le Cros et la Couvertoirade

Pour ce dimanche d’Octobre 2018, au programme une randonnée sur le Larzac assez longue pour prévoir une journée complète…

Surtout ne pas se laisser impressionner par le panneau au point de départ, sur la place centrale du Caylar….

Ce circuit ne présente pas de difficulté si ce n’est sa longueur : nous aurons parcouru 18km à notre retour. Il y a de nombreux passages caillouteux, alternant avec d’autres plus confortables.

Nous sommes 8 au départ, vers 9h30, avec un temps assez couvert, doux et sans vent ce qui est parfait! La météo est optimiste pour la journée…

Direction: le hameau du Cros. Cette grande lavogne est à la sortie du Caylar.

Quelques étranges vaches bien cornues (race longhorn?) sur notre chemin…

Jusqu’au hameau du Cros, nous sommes sur des pistes ou chemins très praticables. Arrivés au Cros en moins d’une heure, nous traversons le village puis nous allons vers le nord sur un sentier toujours bien balisé.

A la sortie du hameau, se trouve cette croix sans doute très ancienne Nous rencontrons un berger, son troupeau et ses chiens : image bien typique du Larzac. 

La partie du circuit menant du Cros à la Couvertoyrade est assez longue et il sera midi quand nous pourrons apercevoir la cité templière.

A l’approche…. C’est à la lavogne aux portes de la cité que nous ferons notre arrêt repas…  Il y a 2 tables avec bancs qui nous attendaient…  C’est aussi la première fois que nous voyons la grande lavogne à sec, suite à un été chaud!Le temps s’éclaircit : nous aurons du soleil pour notre retour, après avoir déambulé dans les rues de la cité. C’est un peu avant 14h que nous reprenons la direction du Caylar, par le sentier(bien indiqué) juste en face de la porte sud du village.

Démarrage un peu lent!

Il fait un peu plus chaud, mais très agréable; les hommes en tête,

mais les femmes sont là, juste derrière… Quelques genoux douloureux, avec les nombreux cailloux du sentier du retour Nous approchons du Caylar, dans un dédale de rochers tordus….Une dernière pause pour se rafraîchir avant notre arrivée.Les rochers du Caylar sont en vue !  Il faut finir la boucle en empruntant le goudron sur quelques centaines de mètres avant de nous retrouver au centre du village.

Retour aux voitures vers 16h!

On souffle un peu, et l’on va voir le fameux arbre du Caylar avant de retourner vers Canet….

Bilan : Ce fut une sortie bien agréable, avec des conditions idéales pour la marche, ce qui n’est pas toujours les cas sur le Larzac. Le circuit est parfaitement bien balisé, sans difficulté autre que le longueur et la nécessité d’avoir de bonnes chaussures : méfiance pour les chevilles dans les passages caillouteux…

rando à recommander!

Belarga : entre l’Hérault, vignes et collines

Dimanche 18 mars : temps pas terrible, mais pas de pluie annoncée ! Nous étions 10 à partir de Canet pour la découverte d’une randonnée toute proche, puisque le point de départ est dans le centre du village de Bélarga, sur le parking à côte du vieux moulin sur l’Hérault.

Nous partons d’abord en direction du moulin.

Au programme, une boucle avec peu de dénivelé (estimé à 120m) et de longueur raisonnable pour une demi-journée de marche…

Vue sur le fleuve, au pied du vieux moulin qui mériterait d’être restauré….

Ce circuit  a été tracé  récemment ;  il est bien balisé en jaune sur tout le trajet et débute en longeant le fleuve, sur une promenade bien aménagée.  En quittant le village, après avoir traversé la départementale D32, nous sommes très vite dans la campagne et longeons le ruisseau « le Rouvière ». Sur la gauche, nous délaissons une variante du circuit qui emprunte le pont dit « Pont d’Hannibal ». Cette variante ajouterait  2 ou 3km à la randonnée. Nous serons pendant une bonne partie du circuit sur de larges pistes qui traversent les vignes.Le trajet offre successivement des vues sur les divers villages alentours.

Après une bonne heure de marche, nous sommes au gué qui traverse « le Dardaillon ». Il a beaucoup plu et il y aura des pieds humides!

Nous marchons toujours sur une piste large puis nous approchons du bois de la Tourelle, où nous emprunterons un sentier plus étroit.

Nous faisons une pose… Toujours de jolies vues sur les villages, avant de s’enfoncer dans le sous-bois.Il y a quelques pentes à travers le bois de la Tourelle que nous traversons pour rejoindre les abords du village de Campagnan. Une dernière pause au pied de la vierge qui domine le cimetière de Campagnan, puis nous repartons pour traverser à nouveau le bois vers le nord en direction de Bélarga. Les seuls passages délicats ont été aménagés de marches, ce qui facilite bien le passage. Excellente l’idée d’avoir mis des plots de béton pour retraverser  le Dardaillon! Nous n’avons pas eu à nous mouiller à nouveau les pieds… Il y aura des asperges au menu ce soir….. Nous sommes sur la dernière ligne droite (vent dans le nez…) avant de nous retrouver dans Bélarga. Et nous sommes de retour à nos voitures vers 17h, après avoir parcouru environ 11km.  Randonnée facile, avec peu de pente, sur des chemins bien praticables. A découvrir, car elle est peu référencée.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires!

 

randonnée au dessus de Nébian

Nous étions une dizaine ce  dimanche 18 février à nous rendre de Canet au village tout proche de Nébian pour une petite boucle de 5 à 6km.

Nous empruntons la porte de la tour de l’horloge, avec sa herse restaurée, pour débuter cette randonnéeNous marcherons assez longtemps sur une piste confortableNous marchons le long de la falaise, d’où l’on voit Villeneuvette
Dolmen en ruine qui mériterait d’être redressé! Pour les amateurs, coordonnées géodésiques de ce lieu : 03°24’49″E ; 43°31’19″NLe seul intérêt de cette photo: malgré un ciel chargé, vous pouvez voir les Pyrénées, du Canigou sur la droite aux caps Béart et Créus  côté Méditerrannée sur la partie la plus à gauche. Après une petite halte près des bancs, à proximité du dolmen en ruine, nous commençons à redescendre par un sentier plutôt raide…. Cette ancienne source, lavoir aménagée en petit square, est quasiment à l’entrée du village..

Nous sommes de retour à notre point de départ vers 16h30, auprès de la fontaine proche de la herse empruntée au départ.

La fontaine du griffe

Quelques informations sur cette fontaine, avec sa « Liberté » au déhanché très gracieux :    « Cette fontaine de plan circulaire, de 4 mètres de hauteur environ, a été réalisée en 1662 ainsi qu’un lavoir attenant aujourd’hui disparu. Quant à la sculpture monumentale républicaine en fonte surmontant la fontaine, elle date de 1889 et a été érigée à la demande du Conseil Municipal pour commémorer le centenaire de la Révolution Française de 1789. Cette sculpture représente l’allégorie de la paix : une femme en pied, tenant à bout de bras un rameau d’olivier qui est aujourd’hui disparu. Si le réalisateur de la fontaine nous est inconnu, par contre le fondeur de la statue est : L. GASNE de VAUCOULEURS(55). Il est encore à noter, qu’avant la mise en place de cette sculpture, existait pour coiffer la fontaine, une pierre sculptée d’un mètre de hauteur environ qui a été déplacée à cette occasion. Cette pierre en forme de pyramide sculptée se trouve à l’heure actuelle au sommet d’une autre fontaine située à l’intérieur des remparts. »

Rendez-vous à la prochaine sortie!