Randonnée à Graissesac : le Devois

Dimanche 2 avril 2017 : au programme une randonnée réputée assez difficile, ce qui peut expliquer que nous n’étions que 5 au départ de Canet à 8h30…

Notre véhicule laissé au parking de Graissesac, nous prenons le sentier qui s’élève très vite au dessus du village.

Montée assez raide pour atteindre une piste plus facile.

On profite du terrain plat, on discute…Une jolie cascade et l’on réalise que l’on s’est trompé de direction depuis un petit km…. Demi-tour, pour retrouver le balisage jaune.On aborde ensuite les pentes d’abord boisées puis à découvert. Il fait assez frais, avec rafales de vent du nord. Nous restons couverts!

Quelques passages assez délicats, et une petite halte au pied d’un rocher, à l’abri du vent.Nous repartons en direction des sommets, et les « bosses de chameau » qui nous attendent….. Un peu de courage!   cela monte… Vers 12h30, halte repas bien méritée même si nous avons encore quelques côtes qui nous attendent avant le sommet. Nous approchons du sommet à 1022m, alors qu’un groupe de randonneurs nous rejoint.

Au loin, en contrebas,  Graissesac, que l’on voit pendant presque toute la montée.

André, toujours serviable…. offre ses services…..Il a fallu nous battre pour l’arracher aux mains qui le cramponaient… Nous avons pu le sauver!Nous avons laissé ce groupe partir vers la table d’orientation pour entamer la descente, qui démarre facile, mais qui devient un peu plus « technique » assez rapidement….Après quelques mètres sur la route, puis sur une sente qui coupe les lacets, on quitte définitivement cette route pour s’engager sur un sentier qui va redescendre vers Graissesac en suivant le ruisseau de Buissescures. Un panneau avertit de la difficulté de cette descente!Plusieurs passages sont équipés de cordes, finalement assez utiles!Nous traversons le ruisseau, après une première descenteUn autre passage avec corde!Un dernier passage, qui surplombe la vallée encaissée, dans cette partie du circuit, passage sans doute le plus dangereux.Graissesac, encore visible est maintenant presque à notre altitude.

Lorsque l’on rejoint cette maison, (lieu dit la Planque), à la jonction de deux ruisseaux, les difficultés de la descente sont alors enfin terminées. Nous ne tardons pas à rejoindre un chemin carrossable, qui nous ramènera assez vite au parking, alors que la pluie commence à tomber.Les topos indiquent 5h30 de marche pour 12km, mais, avec le détour au départ, une bonne pause repas, et plusieurs arrêts dans la descente, nous aurons mis près de 2h de plus.

Ce fut une journée bien sportive!

Je mets une dernière photo pour demander à qui pourra nous renseigner  quelle est cette plante que nous avons vue à plusieurs reprises sur le bord des sentiers.   Merci à celle ou celui qui nous sortira de notre ignorance!

Nous avions fait cette randonnée il y a plusieurs années. Vous pouvez voir d’autres photos de ce circuit en cliquant ICI

4 réflexions sur « Randonnée à Graissesac : le Devois »

  1. merci Bruno, de veiller sur Andre et de sauver la mise…le paysage est toujours aussi magnifique ,mais je n’ai pas un bon souvenir..dur dur!
    Bravo aux sportifs

  2. Pour répondre à la question relative à la dernière photo : il s’agit de la première phase de la croissance d’un hètre. Ces jeunes pousses ont deux cotylédons bien caractéristiques et ce qui pourrait représenter une fleur est en fait la croissance des toutes premières feuilles du futur arbre. On en trouve partout en avril mai dans les bois du Languedoc. On trouve souvent aux mêmes lieux des jeunes pousses de frènes. Elles ne peuvent être confondues car ces dernières ont de cotylédons de forme allongée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *